Proche aidant

Un aidant informé, formé et soutenu, accompagne mieux son proche, réduit le risque d’épuisement et préserve sa santé, sa vie personnelle et sa vie sociale.

Vous vous occupez d’un proche dépendant : parent, conjoint, enfant ou ami(e), du fait de la maladie, du handicap ou du grand-âge… Vous êtes un aidant proche, un aidant familial, un proche aidant… Les appellations sont diverses mais la réalité est la même.

Vous jouez un rôle crucial auprès de votre proche, et vous le faites avec affection et engagement. Mais la prise en charge d’une personne en perte d’autonomie est parfois bien lourde. L’investissement est important et vient s’ajouter aux charges de la vie professionnelle, de la vie familiale, de la vie personnelle, de la vie sociale…
Si s’occuper d’un proche est une expérience humaine qui peut être très riche, il faut toutefois éviter les effets pervers liés à ce rôle : le risque d’épuisement, le risque d’isolement, le risque pour sa propre santé.

Accepter d’être aidé dans son rôle d’aidant, c’est accepter de se préserver, d’améliorer sa qualité de vie et d’améliorer la qualité de la relation avec la personne aidée.

L’important est de ne pas se replier dans un isolement douloureux en pensant que personne ne peut comprendre. C’est tout le contraire ! Beaucoup de personnes peuvent vous comprendre, vous aider, vous informer, vous soutenir.